Oeneo Bouchage Seguin Moreau Diam Bouchage Piedade Vivelys

Historique

Fruit de multiples rapprochements d’entreprises opérés dans la deuxième moitié des années 90, OENEO réunit aujourd’hui deux activités au service du vin : L'Elevage et le Bouchage.

1838 : Création de la Tonnellerie MOREAU en Charente.
1870 : Création par la famille SEGUIN de la tonnellerie du même nom.
1939 : Création par Modeste SABATE de la société de bouchage SABATE en Roussillon.
1958 : Prise de participation majoritaire du producteur de cognac REMY MARTIN dans la Tonnellerie MOREAU.
1970 : REMY MARTIN rachète la marque SEGUIN afin de créer une entité unique : SEGUIN MOREAU.
1979 : SEGUIN MOREAU réoriente sa stratégie vers la fabrication de fûts d’élevage pour vin, qui devient son activité dominante.
1985 : SABATE innove en matière de lavage des bouchons (procédé SBM) et assure la maîtrise de ses approvisionnements en liège en s’installant en Espagne (Corchos de Mérida).
1990 : SEGUIN MOREAU entame une période d’internationalisation de son activité en implantant des filiales en Californie (1992) et en Australie (1995).
1991 : SABATE inaugure son site central de Céret (Pyrénées-Orientales).
1994 : SEGUIN MOREAU inaugure à Napa (Californie) une nouvelle unité de tonnellerie (SEGUIN MOREAU Napa Cooperage).
1995 : Introduction du titre SABATE au second marché de la Bourse de Paris. La société lance ALTEC, bouchage composite associant farine de liège et microsphères de synthèse. La mise en place de SABATE Maroc contribue au renforcement par la société de ses approvisionnements en matière première.
1999 : SABATE acquiert les sociétés SIBEL (bouchons pour vins effervescents) et SUBER (bouchons naturels hauts de gamme). Rapprochement des sociétés RADOUX et SEGUIN MOREAU, qui donne naissance à DIOSOS, leader mondial des fûts en chêne destinés à l’élevage des vins de qualité.
2001 : Rapprochement amical de SABATE avec DIOSOS et création du nouvel ensemble SABATE DIOSOS, partenaire global des marques mondiales du vin.
2002 : Poursuite de la stratégie de proximité commerciale de SABATE : création de centres de finition et de services en Afrique du Sud et aux Etats-Unis.
2003 : Afin d’illustrer son recentrage sur son cœur de métier et de se doter d’une image forte et internationale, SABATE DIOSOS change de nom et devient OENEO le 18 juin 2003.
2004 :

OENEO annonce un plan de réorientation stratégique fondé :

  • pour sa division Bouchage sur la focalisation de ses activités autour des produits de bouchage « technologique », notamment son produit DIAM (Trophée d’Or International de l’Innovation au salon VINITECH 2004) ;
  • pour sa division Tonnellerie sur le développement de nouveaux produits, une mise en œuvre de synergies de back office, et une accélération des économies de coûts ;
sur un recentrage du Holding sur les décisions financières et stratégiques.
2005 : Mise en service de l’usine Diamant d’une capacité de production de 2.500 tonnes de farine de liège traitée Diamant au CO2 supercritique. 
2007 : Création de la société Diamant Closures, société de distribution de bouchons en Australie.
2008 : OENEO acquiert 49% des titres de BOISE FRANCE et construit la nouvelle Tonnellerie SEGUIN MOREAU de Chagny
2009 : Cession stratégique de la marque SIBEL spécialisée dans les bouchons traditionnels pour vins effervescents.
2010 : Fusion par transmission universelle du patrimoine des sociétés MYTIK DIAM et DIAM BOUCHAGE. Mise en service de l’usine Diamant II doublant la capacité de traitement du grain au CO2 supercritique.
2012 : Cession stratégique de la société RADOUX et recentrage de sa division Tonnellerie sur le très haut de gamme à travers ses marques SEGUIN MOREAU et BOISE FRANCE
2014 : Création de la structure DIAM France, détenue à 100% par DIAM BOUCHAGE. Construction de l’usine Diamant III. OENEO acquiert 100 % du groupe VIVELYS,  crée en 1993.
2015 : OENEO acquiert 100% du groupe portugais Piedade, crée en 1963, producteur de référence de bouchons en liège, ce qui renforce la position du groupe OENEO sur le marché des bouchons en liège, en lui permettant de détenir ainsi une part de marché mondiale estimée à près de 20%.